Les ONG: Dépendance face aux Etats

   

    Il existe de nombreux critères permettant d’affirmer que les ONG sont dépendantes des Etats. Ainsi, nous avons choisi de choisir quatre principaux critères:

 

-Le premier critère se situe au niveau du financement de l’ONG. En effet, bien que la plupart des ONG se finance à l’aide de dons privés, de nombreuses sont contraintes d’accepter les subventions versées par les Etats afin de pouvoir subvenir à leurs besoins. Ainsi, leur indépendance est plus que remise en cause et elles deviennent petit à petit dépendantes financièrement parlant des Etats. Les fonds alloués par l’Etat pour les ONG étaient, en 2003, d’environ 50 millions d’euros, ce qui constitue un moyen de financement très tentant pour les petites ONG puisque le montant de la subvention n’est pas négligeable pour ces dernières. Seules les grosses ONG telles que Greenpeace, Amnesty International ou Les Enfants du Mékong peuvent se permettre de renoncer à de telles sommes afin de garantir leur indépendance.

 

-Le second critère s’effectue dans le fait que toutes les ONG ont besoin d’être reconnues par leur Etat d’origine avant de pouvoir devenir réellement une Organisation Non-Gouvernementale. Ainsi, aucune ONG ne peut être crée sans l’accord d’un Etat rendant ces ONG totalement dépendantes au bon vouloir  des Etats. C’est pourquoi, dans le cas présent, les ONG ne peuvent s’affirmer comme un contre pouvoir étatique sûr et doivent subir le pouvoir des Etats.

 

-Le troisième critère est sûrement un des plus importants. En effet, il concerne la nécessité pour les ONG d’une autorisation pour pouvoir intervenir dans les pays où les différentes ONG veulent faire des actions. Ainsi, si une ONG souhaite intervenir dans un pays, elle doit au préalable en demander la permission à l’Etat en question. Ainsi, un des exemples les plus frappant est l’exemple d’un tsunami en Birmanie, où les ONG ne furent pas acceptées avant que les pays occidentaux ne mettent la pression sur la Birmanie, obligeant l’Etat à laisser passer les ONG, et rendant les ONG totalement dépendantes de l’Etat où elle souhaite agir mais également des pays les plus puissants au monde.

 

- Le dernier critère est un des plus difficiles à repérer puisqu’il s’agit de la vision du pays d’origine de l’ONG dans le monde. Ainsi, les différents volontaires occidentaux sont forcément rattachés à l’image de la richesse, comme nous le confiait Vincent Pieri dans son interview. Ainsi, prenons par exemple une ONG venant des Etats-Unis, qui souhaiterait intervenir en Iran afin d’aider la population, cette dernière serait très mal vue par la population. Ainsi, les ONG sont dépendantes des relations inter-Etats puisqu’elles peuvent souffrir en cas d’un problème diplomatique.

 

    Tous ces critères ne sont évidemment pas les seuls mais ce sont les principaux que nous avons choisi de traiter. Ils peuvent, bien sûr, eux aussi être remis en cause.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site