Conclusion de notre production

 

   Malgré de très nombreuses recherches menées par nos soins, il est impossible de répondre catégoriquement à la problématique de notre TPE.

Ainsi, notre réponse sera partielle :

En effet, certaines ONG, dont les trois que nous étudions (Greenpeace, Amnesty International, Les Enfants du Mékong), sont totalement dépourvues d’idéologies politiques et restent un contre-pouvoir efficace face aux gouvernements mondiaux. Ainsi, leur indépendance de financement, ajoutés à d’autres critères, tels que l’indépendance d’actions ou d’idées, donnent à ces ONG une dimension supranationale, qui permet de les ranger dans la catégorie des indépendantes.

De plus, certaines par leurs actions, comme le font Greenpeace et Amnesty, parviennent à influencer les gouvernements grâce notamment à l’aide la pression médiatique. Ainsi, leur but est de faire changer d’avis certains gouvernements ou même suggéré des idées à certains Etats.

Ces types d’ONG peuvent être considérés comme des élèves modèles puisqu’elles atteignent complètement leur but. Mais d’autres sont obligés de céder aux sirènes des gouvernements et de perdre leur indépendance, notamment financière.

 

   En effet, les plus petites ONG ne bénéficient pas du même traitement que les plus grosses. Ainsi, leur financement sur fonds privés régresse d’années en années et pour survivre ces dernières sont presque obligées d’accepter les subventions de l’Etat rendant leur indépendance quasi inexistante. De plus, pour toutes les ONG, certains peuvent permettre remettre en cause leurs indépendances. En effet, le fait d’avoir l’accord d’un Etat pour intervenir dans ce dernier rend les ONG dépendantes des pays concernés. Il existe évidemment d’autres critères qui remettent en cause l’indépendance des ONG (cf. Dépendance aux Etats).

De plus, pour certaines ONG, les actions effectuées ne permettent pas forcément d’exercer une influence sur les Etats. Ici, c’est selon leur domaine d’activité (Les Enfants du Mékong) ou de leur pouvoir médiatique que les ONG se distinguent. C’est pourquoi, seules les plus connues parviennent à négocier avec les Etats. Là aussi, la réponse à la problématique n’est donc que partielle quant à savoir si les actions des ONG influencent les gouvernements.

 

   Ainsi, les ONG restent quelque chose de difficile à cerner de nos jours. Seules les plus connue s’en sortent réellement, transformant presque les autres en simples associations. Mais, grâce à nos recherches, nous avons pu nous rendre compte d’une chose : le pouvoir des ONG reste intimement lié à leur pouvoir médiatique. Ainsi, les Ong ne sont-elles pas plus dépendantes des médias qu’elles ne le sont des Etats ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site